Explorons


Transition & DD

NUMÉRIQUE & RSE – PARTIE #2 :
COMPRENDRE LES ENJEUX DU NUMÉRIQUE ÉTHIQUE

Qui dit stratégie RSE dit numérique responsable !
Et quand on parle de ce sujet, on évoque autant l’environnement que l’éthique.

Découvrez ici pourquoi le numérique doit être plus éthique et re-explorez les enjeux environnementaux du numérique dans cet article #1,

Exclusion numérique, utilisation massive de données privées, intelligence artificielle non représentative de la diversité sociale : dans certains cas, le numérique n’est plus éthique. Focus sur ces 3 impacts sociaux du numérique.

EXCLUSION NUMÉRIQUE

Nombreuses sont les démarches quotidiennes dématérialisées : accès aux soins, à l’emploi, aux aides sociales, à l’énergie, aux services bancaires… 

Maîtriser internet semble devenir une obligation tandis que des millions de personnes n’y ont pas accès ou ne sont pas à l’aise avec les outils numériques. Pour l’association Emmaüs-Connect, qui agit pour que le numérique profite aussi aux plus fragiles, l’usage d’internet expose 5 millions de nos concitoyens à un risque rapide d’exclusion.

Les plus touchés sont les personnes âgées en grande difficulté, les familles et travailleurs précaires, les demandeurs d’emploi et jeunes insertion, les SDF et grands exclus.

UTILISATION MASSIVE DE DONNÉES PERSONNELLES

Les données personnelles concernent toute information permettant d’identifier directement ou indirectement une personnel physique. Par exemple, on note les images de vidéosurveillance, plaque d’immatriculation, IP, RIB, nom, prénom, adresse mail, téléphone, localisation…

Ces données, susceptibles d’être collectées via internet, peuvent être récoltées ou utilisées de façon abusive. C’est notamment le cas lorsque les organisations n’agissent pas en intégrant le Règlement Européen pour la Protection des Données (RGPD, à appliquer depuis 2018).

MANQUE DE REPRÉSENTATION DE LA DIVERSITÉ SOCIALE

L’intelligence artificielle est présente dans tous les secteurs d’activité pour simuler des comportements humains tels que l’apprentissage, le traitement de signaux vocaux et visuels, la réalisation de tâches ou encore la prise de décisions.

Or, les algorithmes de l’Intelligence Artificielle, majoritairement conçus par des hommes blancs (même si la Chine est devenue un acteur majeur du secteur), sous-représentent certains groupes.

D’après la mathématicienne Cathy O’Neil, « ces algorithmes échouent plus souvent pour les femmes, les migrants, les personnes qui ne savent pas lire… Il ne faut pas qu’ils fonctionnent seulement pour ceux qui les ont conçus, mais pour tout le monde » (Weapons of Math Destruction, 2016). 

 

Alors, votre organisation utilise-t-elle le numérique à bon escient ? 

#RSE#NUMÉRIQUE#ÉTHIQUE
Compétences

#Conseil en communication
#Stratégie
#Co-création
#Territoire de marque
#DesignGraphique
#Vidéo
#MotionDesign
#Illustration
#SiteInternet
#WebMarketing
#Référencement

Mentions légales
Politique de confidentialité

Agence Hippocampe

315, rue Ernest Hemingway
29200 Brest
02 98 43 44 52

Contact
 
Suivez-nous !

Portail Hippocampe

Abonnez-vous !