Camille Delalande

Designer

CAMILLE EST CONSTAMMENT EN VEILLE, À L’ÉCOUTE DES TENDANCES, DES NOUVEAUX MÉDIAS, DES NOUVELLES TECHNOLOGIES OU DE NOUVELLES APPROCHES DE COMMUNICATION. ELLE CHERCHE LES CONCEPTS, LES MESSAGES ET LES IMAGES QUI FONT WAOUH ! SI VOUS LUI DEMANDEZ CE QUE CELA IMPLIQUE D’ÊTRE UNE ZIPPO, ELLE VOUS RÉPONDRA QU’ELLE APPARTIENT À UNE TRIBU SOUS-MARINE, AUX PROFILS TRÈS DIFFÉRENTS. ET C’EST CETTE DIVERSITÉ QUI FAIT TOUTE L’ÉMULATION DE L’AGENCE !

Son rôle ? « Tout ce qui se design »

Parce que le graphisme est vraiment partout, considérons que tous les objets ayant une identité graphique sont passés entre les mains -ou sous les yeux affutés- d’une Camille : sur le web, dans les rues, et jusqu’au plus petit titre de transport.

Attentionnée, elle adore chouchouter les clients de l’agence, et travailler à ses côtés revient à faire une cure de vitamine D. Si elle était un corbeau auteur de messages anonymes, elle enverrait à la ronde des lettres à la typo étudiée : «Restez joyeux & curieux !».

La vue est son sens

Appliquée et consciencieuse lorsqu’elle construit et finalise un projet, Camille est surnommée « Œil de Lynx ». Là, ajoute une espace fine !

Mais plus encore que le lynx, Camille est malicieuse, et rusée comme un renard. Un peu comme celui d’Antoine de Saint-Exupéry qui apprend au Petit Prince à reconnaître la vraie valeur des choses. Ils ont tous deux le même secret, et il est très simple : « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ».

Dans les coulisses

Camille a toujours aimé le dessin, la peinture et les arts-plastiques : avec sa gamme chromatique, elle interprète une musique de couleurs pour enchanter le réel.

Vous trouverez dans sa bibliothèque Les Grands Espaces de Catherine Meurisse, qu’elle relit souvent avec plaisir. En même temps, qui n’a jamais rêvé que son croquis s’anime sous ses yeux ? Une porte, esquissée sur le mur d’un appartement parisien, qui s’ouvrirait sur un océan de verdure ?

L’atelier

Camille est aussi bricoleuse. Alors, ne vous y trompez pas : lorsqu’elle va enfiler sa tenue de lumière, c’est en bleu de travail qu’elle revient quelques instants plus tard, et pas en talons hauts.

D’ailleurs, lorsqu’elle était petite fille et qu’on lui demandait ce qu’elle voulait faire plus tard, elle répondait systématiquement « Fabriquer mon produit ». En tant que technicienne, elle aime trouver des solutions : lorsqu’un client se présente avec une problématique, elle ouvre sa caisse à outils avec joie.

Hippocrate et Hippocampe

Camille est designer graphique, mais elle aurait aussi pu être médecin, tant elle aime réparer les choses. Qu’il s’agisse d’objets anciens ou des gens qu’elle croise sur son chemin, elle est capable de donner une seconde vie à chacun.

Camille possède un esprit de synthèse et d’analyse, mais elle est aussi créative et curieuse. Oui, si c’était un métier, docteur en couleur lui correspondrait bien… Elle ausculte ses patients tantôt avec fantaisie, tantôt avec son esprit cartésien !

Et puis, comme elle est capable de passer d’une fiche bristol à un format raisin avec agilité, sa posologie est toujours juste.

Une chercheuse d’or

Elle a su s’écouter, pour ne pas s’enfermer dans une vie ou un travail qui ne lui ressemble pas. Camille s’est donc résolue à quitter son port d’attache un temps, pour sortir du cadre et sortir de soi. Elle est revenue avec des idées de recettes plein la tête et heureuse de ce qu’elle faisait.

Camille, comme tous les zippos, est un cordon-bleu : vous lui apportez des éléments, et elle vous cuisine aux petits oignons ! Elle saupoudre les projets de délicieux ingrédients graphiques, et veille scrupuleusement sur la cuisson.

Thé, café, vitalité !

Pas de journée-type à l’agence Hippocampe donc, mais une variété de thèmes, de demandes, de clients et de personnalités. Impossible de s’ennuyer !
C’est un peu le design par le rebond, un projet fait écho à un autre, qui éclabousse le suivant.

Pétillante et vitaminée, Camille est toujours partante pour les projets atypiques. Si on vous dit qu’elle a déjà fait du bateau volant, vous nous croyez ? Ben, allez vérifier ! [https://vimeo.com/manage/videos/298175043]

 Portrait chinois, en 3 points :

  • Un mot ?
    Re-trouvaille, pour le côté objet et pour le côté humain.
  • Un lieu préféré à Brest ?
    La place Sanquer, où elle a fait ses premiers pas.
  • Un objet fétiche ?
    La radio qui tournait dans le hangar de son grand-père.
  • Une chanson bonne humeur ?
    Missing Piece de COMA > https://www.youtube.com/watch?v=k4A34_Mrg-0